Comme s’il s’agissait de la foudre

Comme s'il s'agissait de la foudre
Comme s'il s'agissait de la foudre
Comme s'il s'agissait de la foudre

Tout d’un coup, tout bascule ou du moins on croit que tout va basculer. Tes lèvres s’imprègnent des plus beaux mots d’amour comme s’il s’agissait du dernier souffle.
Tout d’un coup, plus rien n’a vraiment de l’importance sauf toi, sauf nous, ce noyau familial qu’un jour nous avons voulu construire comme s’il s’agissait de la batisse de notre vie.
Tout d’un coup, nous avons vu ton corps crampé dans la douleur, ces longues heures dans la nuit comme s’il s’agissait du néant.

Si vous me posez la question, je répondrai “tout va bien maintenant, merci”.

0 comments on “Comme s’il s’agissait de la foudre

  1. Pingback: Sabiam? « XuXudidi et plus encore

Deixar uma resposta