“Ma Poupée”

*
O coração de mãe sofre por vezes. Sofre sim, porque te vejo sofrer.
Porque és uma menina um pouco diferente, com muita energia, sempre em movimento e muito alegre. Eles chamam a isso hiperactividade.
O problema surgiu na escola e tu não conseguiste te adaptar. Encontraste o outro lado do espelho e a minha menina murchou.
E ontem foi assim ao regressarmos de Coimbra: falei com as tuas irmãs e expliquei que tinhas muitas gavetas pequenas desarrumadas na tua cabeça (como o teu quarto), mas que agora ias tomar uma medicação que te ajudará a arruma-las.
Tal como tu, a boneca que foi da Mutti e que durou um dia nos teus braços, precisava de ir ao hospital. Isso, quando formos a Lisboa!

Le coeur d’une maman souffre parfois, il souffre de te voir souffrir.
Parce que tu es une petite fille un peu différente, avec beaucoup d’énergie, toujours en mouvement et très joyeuse. Ils appellent cela de l’hyperactivité.
Le problème a surgit à l’école et tu n’as pas réussi à t’adapter. Tu as rencontré l’autre côté du miroir et ma petite fille s’est éteinte petit à petit.
Et hier ce fut ainsi au retour de Coimbra: j’ai parlé avec tes soeurs et je leur ai expliquées que tu as plein de petits tiroirs à ranger dans ta tête (un peu comme le désordre dans ta chambre)mais que maintenant tu vas prendre une médication qui t’aidera à y mettre de l’ordre.
Et tout comme toi, la poupée qui fut de Mutti et qui n’a durée qu’une journée dans tes bras, a bien besoin d’aller à l’hôpital. Mais ça, c’est lorsque nous irons à Lisbonne!

Deixar uma resposta